Exterieur Anna Qazqa Luminaire ClassiqueantiqueRustique Ip44 110 Lampadaire Noir Extérieur exdBCo

Au rythme actuel, un Afro-Américain sur trois aura fait de la prison au cours de sa vie. Ils forment, rappelons-le, un peu plus de 12 % de la population américaine.

Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q

AP Photo/Paul Holston

Cinq policiers tués, sept blessés. Il est encore tôt pour comprendre les tenants et aboutissants de la tragédie de Dallas, fomentée par un tireur solitaire. Tout comme les événements tragiques impliquant la mort d’Afro-Américains sous les balles des policiers dans les jours précédents.

Mais il y a, en filigrane, un climat délétère teinté par la relation historiquement houleuse entre les autorités et les minorités visibles aux États-Unis. Un passif que rappelait le président Barack Obama avec acuité, jeudi.Cher Led Commerce Achat Pas Rue Du Ruban AR3jL54

Il faut lire The New Jim Crow: Mass Incarceration in the Age of Colorblindness, essai percutant de la professeure de droit Michelle Alexander, paru en 2010, pour comprendre le contexte explosif dans lequel s’inscrivent les affaires Alton Sterling ou Philando Castile, mais aussi Michael Brown, Trayvon Martin ou Eric Garner.

«Jim Crow», c’est l’appellation des politiques de ségrégation aux États-Unis, qui ont été abrogées à la suite du mouvement des droits civiques. Le nom vient d’un personnage de ménestrel, burlesque, qui représentait la caricature raciste du Noir du sud profond des États-Unis, dans les années 1830. C’est de ce type de personnage que provient l’opposition au black face, pour tout le bagage symbolique qu’il porte.


À lire aussi:

La petite histoire du racisme policier aux États-Unis


L’abolition des lois Jim Crow, en 1964, devait signer la fin de l’héritage esclavagiste. Mais le racisme a cette extraordinaire capacité de s’adapter. La ségrégation a simplement changé de visage et s’est immiscée dans le système, explique Michelle Alexander, qui s’appuie sur des données aussi nombreuses que troublantes.

Au banc des accusés: la guerre contre la drogue, lancée sous le président Nixon, et qui a culminé sous l’administration Reagan. En moins de 30 ans, ce combat perdu d’avance a sextuplé la population carcérale, qui est passée de 300 000 à 2 millions de prisonniers. Une industrie très lucrative, d’ailleurs, de nombreuses prisons ayant été privatisées.

De nos jours, il y a plus d’Américains en prison pour des crimes liés à la drogue qu’il y avait de prisonniers au total, peu importe la raison, en 1980. Et devinez quoi? La majorité des détenus emprisonnés pour des infractions liées à la drogue sont des Afro-Américains. Ils sont de 20 à 57 fois plus nombreux que les Blancs, note Michelle Alexander. Et souvent, pour simple possession de cannabis.

Plusieurs accusés ayant le réflexe de plaider coupable à des accusations réduites pour mettre fin aux procédures, des États ont imposé des peines minimales. Au rythme actuel, un Afro-Américain sur trois aura fait de la prison au cours de sa vie. Un sur deux dans certaines villes. Ils constituent, rappelons-le, un peu plus de 12 % de la population américaine.

Et la prison devient la meilleure école du crime. Le cercle vicieux se forme: la précarité sociale incite à la criminalité, et la criminalité creuse encore plus la précarité sociale. Les Afro-Américains, au fil des années, sont restés des citoyens de seconde zone.

Autre conséquence qui en découle, le manque de mixité sociale. Les Afro-Américains se retrouvent majoritairement dans les quartiers les plus pauvres et les plus violents, où ils sont virtuellement emmurés, selon la chercheuse. Et les autorités, nerveuses, y répondent en se dotant d’un arsenal quasi militaire.

Mais la finalité sociale est encore plus perverse. Les enquêtes qu’elle cite montrent que les Afro-Américains sont «présumés criminels» par les policiers. Pas étonnant qu’on les arrête pour un feu rouge brûlé.


À lire aussi:
Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q

Quand Ferguson pleure


Encore moins étonnant que les autorités de Ferguson ne comptaient que 3 % de policiers afro-américains avant la mort de Michael Brown, tandis que les deux tiers de la population était Afro-Américaine.

C’est en raison de cette présomption de criminalité, avance Michelle Alexander, que le système de justice est biaisé. Et les effets sociaux, ajoute-t-elle, sont comparables aux lois Jim Crow, tant la discrimination est systémique.

Une partie de la communauté noire américaine en a même intégré le discours et vit avec ce sentiment d’être coupable. Elle met ainsi à mal l’illusion américaine selon laquelle toute personne peut réussir. Quand les inégalités sont systémiques, il est beaucoup plus dur de gravir les échelons. Il est même difficile de trouver l’échelle.

Le racisme ouvert de l’époque de la ségrégation, conclut-elle, a laissé place à l’indifférence, ce qui est plus insidieux. Rappelons d’ailleurs qu’en avril 2014, la Cour suprême américaine a abrogé des lois de discrimination positive, notamment à l’université, qui cherchaient à sortir les minorités de la précarité sociale.

Justement, dit-elle, la justice criminelle doit tenir compte de cette iniquité sociale dans toutes ses décisions si elle veut un jour rétablir un semblant de paix sociale. Et d’égalité des chances.

Dans la même catégorie
Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q
Ongles Pour Durcissement Les De Nail Koh Hardener Cure hdBCtrxsQ

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Voir plus
Clock Canvas Asir Da Orologio Parete 228 Cla3622 Group Llc ArtDecorativ PkiOuXZT
Publié dans : Bars & restos
JJ’s Salades Etc.
De 25 à 40 % en prime
Publié dans : Bars & restos
Caffuccino
De 25 à 40 % en prime
Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q
Publié dans : Mode
D-Brand Québec
De 25 à 40 % en prime
Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q
Publié dans : Bien-être
Excellence Fitness
De 25 à 40 % en prime
Publié dans : Bars & restos
Le Balthazar
De 25 à 40 % en prime
Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q
Publié dans : Bars & restos
L’Usine Resto Bar
De 25 à 40 % en prime
5 commentaires
Les commentaires sont fermés.
Serge Drouginsky
9 juillet 2016, 9 h 16 min

Ce ne sont pas les lois qui sont déficientes, c’est la relation que les gens entretiennent avec la vie qui est malsaine. Aux États-Unis ce sont usuellement les noirs qui en payent le prix mais où que ce soit, nous avons « nos nègres ».

Ces rapports de dominant-dominé, de maîtres-esclaves sont l’apanage des sociétés inégalitaires. Plus une société est inégalitaire, plus elle forge des instruments de tortures qui permettent d’exercer toutes les formes d’iniquités.

À cet effet, les États-Unis sont devenus l’antithèse de ce que voulaient les pères de ce pays au début : faire du Nouveau-Monde un modèle. Hors le modèle s’est bien construit, pas sous la forme d’un monde plus juste, plutôt sous la forme d’un complexe militaro-industriel ; ce complexe a fait des petits. Un sous commandement comme l’OTAN en demande toujours plus pour pouvoir exister, quitte à invente des menaces fictives pour se justifier.

L’Amérique a ses nègres, la France et la Belgique ont leurs arabes qui eux aussi remplissent les prisons, le Canada a ses autochtones, ses nègres blancs francophones et ses maudits immigrants, les allemands et l’Europe en général ont eu leurs juifs, les turcs leur arméniens et les communistes leurs dissidents…. Mais fort heureusement, comme le disait si bien Tony Blair récemment, grâce à lui et à George W Bush le monde est autrement plus sécuritaire maintenant qu’il n’était avant.

Pas trop sûr de ça quand vous êtes un chiite en Irak, pas trop sûr de ça non plus quand on est un descendant d’esclaves en Amérique, pas trop sûr de ça non plus quand on est un yézidi qui se terre dans les montagnes du Kurdistan. La violence appelant la violence. J’aimerais bien savoir comment il faut s’y prendre pour empêcher cela. — Existe-il une idéologie dominante qui enseigne aux gens les vertus du bien ?

Tout ce que vous n’êtes pas capable d’aimer. Vous le détruisez ! Les humains sont des animaux ni meilleurs ni pires qu’un pitbull. Il est donc normal qu’on réserve à certains humains exactement le même sort qu’on réserve prochainement chez nous à des milliers de pitbulls innocents qui vont payer pour quelques « maîtres » imbéciles toujours outrageusement innocentés.

— Pour parachever sur une note « positive »… j’imagine qu’avec Trump à la Maison Blanche bientôt les choses devraient toutes aller autrement mieux qu’avant (surtout si le Congrès reste majoritairement Républicain) ; avec surtout en prime un p’tit coup de pouce de la NRA pour rendre toutes les formes d’armements toujours plus performantes et toujours plus utiles dans un commerce qui ne peut-être que plus sain s’il est libre en tout temps.Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q

jack2
10 juillet 2016, 8 h 22 min

Pire que chez l’Oncle Sam

Les Noirs forment 12,6% de la population américaine et 37% des prisonniers, soit une sur-représentation de 293%

https://en.wikipedia.org/wiki/Demography_of_the_United_States
https://en.wikipedia.org/wiki/Statistics_of_incarcerated_African-American_males

Au Canada les Noirs forment 2,9% de la population et représentent 9,8% de prisonniers soit une représentation de 338%
https://fr.wikipedia.org/wiki/Noirs_canadiens
http://www.oci-bec.gc.ca/cnt/rpt/annrpt/annrpt20132014-fra.aspx

La criminalité noire au Canada est beaucoup plus élevée qu’aux États-Unis. Et ce en dépit du fait que l’histoire des Noirs ici est totalement différente de celle des Américains. Pas d’esclavage ici (ou si peu). Pas de discrimination systémique. Pas de ghetto

Trudeau devrait peut-être arrêter de vanter la réussite canadienne et voir la réalité en face: plus de Noirs sont incarcérés au Canada qu’aux États-Unis au prorata de la population noire.

Alain Manseau
12 juillet 2016, 12 h 23 min

Il est faux de dire qu’au prorata de la population, il y a beaucoup plus des personnes noires incarcérées au Canada qu’aux États-Unis. Au mieux, on peut dire que la sur-représentation des Noirs incarcérés est plus élevée au Canada. L’ écart entre 338% et 293% n’est que de 15%.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_population_carc%C3%A9rale

Sauf le taux d’incarcération est beaucoup plus élevé aux États-Unis qu’au Canada (6 fois plus). Il y a 117 détenus par 100 000 habitants au Canada par rapport à 730 détenus par 100 000 habitants aux États-Unis. Dans la population noire américaine, il y avait ainsi environ 740 000 détenus sur sur une population de 40,8 millions. Au Canada, c’était 3920 détenus sur une population de 1 million. Donc, 1,8% des Noirs en prison aux États-Unis comparativement à 0,39% au Canada. Ça signifie que le taux d’incarcération des Noirs est 4,6 fois plus élevé aux États-Unis qu’au Canada. Si le taux d’incarcération américain était comme celui du Canada, il y aurait 579 000 Noirs de moins dans les prisons des États-Unis.

En passant, les autochtones forment 4,0% de la population canadienne et représentent 22,8% des prisonniers, soit une sur-représentation de 570%. Donc une sur-représentation encore plus nette que celle des Noirs. Sur une population carcérale canadienne d’environ 40 000, il y avait donc 9120 prisonniers autochtones. Si nous avions le même taux d’incarcération qu’aux États-Unis, il y aurait 57 000 prisonniers autochtones sur un total de 250 000.

Spot Phantom White Disco Led 130w 130 Dj Showtec Moving Head LMqSGUzVp
jack2
14 juillet 2016, 10 h 57 min

correction: au prorata de la population, et au prorata des incarcérations, il y a plus de personnes noires incarcérées au Canada qu’aux États-Unis

Ceci est un secret bien gardé. Étonnant qu’au média n’en ait encore fait mention

Le racisme est donc un phénomène toujours très présent aux États-Unis. Le trafic de drogues aussi. Et le président Obama, métis marié à une Noire, n’y a rien changé, après 8 ans de présidence. Les très fortes inégalités sociales, qui ne se bornent pas aux inégalités raciales, sont une cause majeure de la ségrégation raciale. L’égalité des chances est toujours présentée comme la solution, comme l’objectif à atteindre pour rendre justice. Dans les faits, même dans la population blanche, l’égalité des chances est loin d’être complète. Il faudrait examiner la mobilité sociale au sein de la population blanche pour mesurer le degré d’égalité des chances entre les Blancs. Encore que l’égalité des chances n’implique pas nécessairement la réduction globale des inégalités. Si certaines personnes, blanches ou noires, réussissent à prendre l’ascenseur social, d’autres voient au contraire leur situation se dégrader et sont refoulées vers le bas. Les tentatives visant à augmenter l’égalité des chances participent à une augmentation de la compétition entre les individus pour l’obtention des meilleures positions sociales. Mais elles ne changent rien aux inégalités systémiques. Le fameux objectif de l’« égalité des chances » est un des mythes fondateurs du prétendu caractère démocratique du libéralisme.

Jeancel Lampe Design Discover Lanna Luminaires Kundalini LR34Aj5q
Ampoules À Luminaires Et Décharge Haute Eclairagegt; XiPTwkOZu